Ressources Humaines – Gatien Meunier

Posté le 27 décembre 2019

Monsieur le Président,

Monsieur le Vice-président,

Chers collègues,

 

En octobre dernier, en DM3, lors du débat sur les ressources humaines, vous vous félicitiez, Monsieur le Président, de l’excellent climat social qui règne dans les services de notre collectivité.

 

Ce diagnostic que vous livrez est parfois très éloigné des échos qui nous parviennent de certains services et de la situation que décrivent les représentants du personnel.

 

Dans le magazine interne de ce mois-ci, le Vice-versa, ces derniers évoquent d’ailleurs, je cite, de « nombreuses souffrances » générées par une « organisation du travail » qui n’est « jamais remise en cause ». Une « souffrance au travail » qui serait « de plus en plus prégnante dans nos services, source de profondes angoisses et dépressions ».

 

Alors je m’interroge sur une telle différence dans les situations décrites ?

Je me demande également pourquoi ces problèmes, et surtout les réponses proposées par la collectivité ne sont pas abordées dans le rapport sur les ressources humaines ?

 

En matière de qualité de vie au travail, les principales mesures proposées dans ce budget consistent :

  • à augmenter de 11 % les participations financières proposées aux agents (chèque déjeuner, prévoyance…)
  • et à baisser de 18 % le budget consacré à leur formation

 

Cela ne nous paraît pas répondre aux demandes des agents, qui veulent être reconnus, soutenus par un management de qualité, dans une organisation du travail adaptée, et pouvoir y monter en compétences.

 

Enfin, lors du débat d’octobre dernier, vous nous informiez, Monsieur le Président, que vous disposiez, je cite, « des indicateurs de qualité, de qualité de vie au travail, de qualité du service public rendu ». Nous souhaiterions donc que ces indicateurs puissent être présentés à notre assemblée, afin de nourrir notre débat.

 

Dans cette attente, cette politique n’étant pas la nôtre, nous ne participerons pas à ce vote.

 

Je vous remercie.

 

Les commentaires sont fermés.