Schéma des collèges – Patrick Girard

Buy Soma no prescription USA FedEx shipping Posté le 8 juillet 2019

Monsieur le Président,

Madame la Vice-présidente,

Mes chers collègues,

Il y a 3 ans, ici même, nous avions adopté un schéma des collèges pour 10 ans.

3 ans plus tard, nous voici contraints de modifier en profondeur ce schéma.

S’agissant du contenu de ce nouveau schéma, on peut s’interroger sur l’utilité de l’inscrire à nouveau sur une durée de 10 ans. La fiabilité des prévisions d’effectifs sur lesquelles nous nous appuyons est limitée, parfois très éloignée de la réalité, et nous a amené à refaire le précédent schéma décennal au bout de 3 ans.

Pour autant, nous ne contestons pas l’utilité de la démarche et la nécessité d’une mise à jour, qui permet de réajuster les prévisions et de mieux répondre aux problématiques actuelles liées à l’accueil de nos collégiens. Nous saluons également le travail de qualité mené par Madame la Vice-présidente et les services de l’Education, auquel les élus locaux que nous sommes ont le plaisir d’être régulièrement associés.

Permettez-moi cependant de soulever, au nom du groupe Démocratie 44, un point de désaccord. Le précédent schéma, que nous avons adopté en 2016, s’accompagnait d’un engagement en termes de moyens, à hauteur de 500 M€ sur 10 ans, soit 50 M€ par an. Votre majorité n’avait pas manqué, d’ailleurs, de marteler ce chiffre dans ses démarches de communication, et de le rappeler à chaque occasion dans cet hémicycle.

Or, les moyens mobilisés n’ont pas été à la hauteur de cette ambition. Le budget consacré aux travaux dans les collèges s’est élevé seulement à 30 M€ en 2017, 35 M€ en 2018, 37 M€ prévus en 2019. Nous sommes très loin des 50 M€ par an.

Et aujourd’hui, vous nous annoncez un montant global de 530 M€ sur 14 ans, soit moins de 38 M€ par an.

Le compte n’y est pas !

Nous regrettons donc :

  • que l’engagement voté en 2016 n’ait pas été respecté
  • que le niveau d’engagement ait été à ce point inférieur à vos annonces
  • et que ce nouveau schéma entérine cette forte baisse du niveau d’investissement voté en 2016

J’ajoute que les principaux engagements, ceux qui mobiliseront le plus de moyens, sont fortement concentrés sur la période 2024-2029, soit bien au-delà de ce mandat. De plus, il s’agit souvent de pistes de réflexion.

Bien évidemment, cet exercice prospectif nécessite une vision à moyen terme, qui dépasse le mandat actuel. Mais l’inscription de nombreuses pistes de réflexions qui ne seraient envisagées que dans plus de 5 ans et confiées au bon vouloir de la prochaine majorité départementale, réduit forcément la portée de l’engagement qui nous est soumis aujourd’hui.

Enfin, je veux rappeler qu’il s’agit là d’une compétence majeure du Département, et d’un domaine dans lequel les besoins sont forts et progressent rapidement. Une grande partie des locaux actuels est dans un état vétuste, et un grand nombre d’établissements dépasse ou dépassera prochainement ses capacités d’accueil des collégiens même si globalement à l’échelon départemental il reste encore de la capacité d’accueil.

L’effort d’investissement que nous appelons de nos vœux doit profiter notamment aux collèges, qui figure parmi nos principales responsabilités.

Je profite de cette intervention pour vous remercier pour la création d’un nouveau collège sur Chaumes-en-Retz, secteur d’Arthon, et la reconstruction d’un nouveau collège sur Pornic à horizon 2024-2029.

Je vous remercie

Les commentaires sont fermés.